Tatouage : mieux connaitre le tatouage (ou tatoo ou tattoo) » Tatouage et piercing

 Tatouage : mieux connaitre le tatouage (ou tatoo ou tattoo)

13/4/2010

Introduction au tatouage:

Le tatouage est une pratique très ancienne qui était déjà pratiquée dans les sociétés tribales et les civilisations anciennes (tatouage précolombien, tatouage polynésien, asiatique, tatouage au henné...). Le mot Tattoo ou Tattou viendrait d'Océanie et dériverait de "ta" (dessin) et "atoua"(esprit). 

Le tatouage consiste à introduire des pigments ou des colorants dans la peau afin d'y creer un dessin définitif, le tatouage. L'instrument permettant de faire le tatouage est le plus souvent une aiguille ou un faisceau d'aiguilles, le dermographe du professionnel... 

Différents types de tatouages

De nombreuses zones du corps peuvent être tatouées (tatouage du dos, des fesses, des bras, du sexe...). On déconseille généralement le tatouage des paumes et des plantes car la peau y est très épaisse et se renouvelle rapidement. Le tatouage y est donc difficile et aura tendance à s'estomper rapidement. 
 

Il existe plusieurs types de tatouages :

tatouage tribal

tatouage polynesien

tatouage asiatique

tatouage au henné...

Et le tatouage peut revetir de nombreuses formes : dessins noirs ou colorés ayant diverses significations (croix chrétienne, fer à cheval, coeur...), une phrase ou un nom (l'être aimé...) etc. 

En fonction de la couleur de peau, le tatouage aura un rendu différent : les peaux noires ne laissent transparaitre que le noir, les peaux tres claires quant à elles auront des tons plus éclatants que les peaux plutot mates. 

Les tatouages évoluent différemment avec le temps, en fonction de nombreux facteurs :

  • Tout d'abord la qualité du tatouage et du tatoueur : si l'encre a été insérée correctement, la qualité des pigments utilisés etc.

  • La finesse et les détails du tatouage : des traits plus fins s'estompent plus rapidement.

  • La forme du tatouage : la déformation au fil du temps d'un tatouage se verra moins sur un dessin abstrait de type tribal qe sur un dessin figuratif (visage, cheval...) 

  • Les couleurs du tatouage : certaines couleurs s'estompent plus vite. Les tatouges noirs sans autres couleurs vieillissent souvent mieux

  • La taille du tatouage : plus le tatouage est petit, plus il risque de devenir flou

  • L'emplacement du tatouage : certaines zones sont susceptibles de vieillir plus rapidement (avant-bras...) de s'étirer (abdomen...) de se couvrir de vergetures etc.

Les risques du tatouage

  • Le tatouage constitue une effraction de la barrière cutanée pour y introduire pigments et colorants. Il est donc possible que des germes soient introduits en meme temps que les pigments et generent des maladies infectieuses. La réalisation d'un tatouage doit donc être associée à de nombreuses précautions afin d'éviter notamment tout risque de contamination virale ou bactérienne. Ces précautions ont été édictées dans un arrete publié au Journal Officiel le 20 mars 2009. Pour plus d'informations sur les regles d'hygiene lors de la pratique d'un tatouage, voir les conseils pour la réalisation d'un tatouage

    Le tatouage peut constituer une porte d'entree pour une infection :

    • virale

      • des verrues (d'origine virale) peuvent proliférer sur des tatouage. Il s'agit probablement de verrues préexistantes et non repérées par le tatoueur, dont le virus se trouve disséminé par le tatouage

      • le tatouage provoquant un saignement, il expose au risque potentiel de contamination par les virus des hépatites B et C ou du VIH (virus du SIDA). 

    • bactérienne : soit lors du tatouage, soit après le tatouage, par manque d'hygiène et de suivi des regles de toilette du tatouage qui doivent etre remises par le tatoueur au tatoue. Les infections bacteriennes les plus frequentes lors d'un tatouage sont a Staphylocoques. Mais il est aussi possible de voir des infections a germes atypiques tels les mycobacteries, beaucoup plus problématiques. Ces infections à mycobactéries sont le plus souvent dues a un manque d'hygiene de la part du tatoueur

    Il convient donc de se faire effectuer un tatouage par un tatoueur soucieux du respect des regles d'hygiene edictées par l'arrete du 11 mars 2009 et d'éviter les tatouages sur les lieux de vacances à l'étranger par exemple

     

  • De plus, la rupture de la barriere cutanee constitue un traumatisme susceptible d'aggraver une maladie de peau préexistante. Certaines maladies de peau telles que le lichen plan, la sarcoidose, le psoriasis ou le vitiligo sont sensibles au phénomène de Koebner et s'aggravent en cas de traumatisme. Ces maladies peuvent donc apparaitre sur un tatouage. De meme, une acné ou une folliculite de la zone à tatouer, peuvent etre aggravées par le tatouage


  • Enfin, la peau tolère plus ou moins bien l'introduction de pigments de de colorants, qu'elle considere comme des intrus

    On distingue deux couches dans la peau : l'épiderme en superficie et derme en profondeur. Le tatouage réalise théoriquement une injection de pigment et de colorant au niveau des papilles dermiques, à la partie supérieure du derme. Cependant, la profondeur d'insertion du pigment ou du colorant dans la peau est variable selon la technique utilisée (les tatouages amateurs sont souvent très profonds).

    Peu après le tatouage, se produit une réaction inflammatoire locale, provoquant un gonflement et une rougeur du tatouage. La peau et le tissus sous cutané sont alors riches en macrophages, cellules ayant pour but d'éliminer les pigments en les détruisant. Qui plus est, une partie des colorants passent dans le sang et les vaisseaux lymphatiques. Tout ceci provoque une destruction et une dissémination du colorant dans l'organisme, générant une destruction d'en moyenne un tiers du colorant injecté lors du tatouage en 1 à deux semaines. 

    • Au dela de la période de réaction inflammatoire classique apres un tatouage, il est possible de voir apparaitre des réactions inflammatoires chroniques (les pigments et colorants étant considérés par l'organisme comme des corps étrangers on peut observer des réactions granulomateuses chroniques...)

    • Plus fréquemement, on constate une allergie au tatouage qui est une allergie aux pigments et colorants. L'allergie a un pigment est  fréquente. Elle se caractérise le plus souvent par un eczema de contact sur le colorant en cause. Ces reactions allergiques peuvent necessiter d'enlever le tatouage au laser. Il faut savoir que la nature et la composition exacte des colorants et pigments doit être indiquée par le fabricant pour que le tatoueur puisse indiquer à son client en cas de réaction d'allergie. La composition chimique des pigments de synthese sera utile au médecin pour diagnostiquer à quel produit sont patient fait une allergie, et aussi il pourra se servir de cette composition en vue du détatouage. Certains pigments contiennent des métalloides difficiles à enlever au laser et certaines encres ont une composition proche des peintures de voitures! Qui plus est, les tatoueurs peuvent être amenés à faire des mélanges d'encres et de pigments, ou les fixer au moyen de liants tels que la glycérine ou des résines de synthèse...

      Parmi les exemples d'allergie au tatouage, on peut citer :

      • l'allergie au tatouage rouge qui contient de l'alazirine

      • l'allergie au tatouage vert qui contient souvent des dérivés de chrome

      • l'allergie au violet et au jaune qui contiennent du cadmium, est souvent une allergie déclenchée par l'exposition du tatouage au soleil (photosensibilisation ou photo eczema)

      • l'allergie au tatouage au henne noir, riche en Para Phenylene Diamine (ou PPD)... 

      Il est aussi possible de voir apparaitre des reactions allergiques plusieurs annees apres le tatouage... 


  • Cas particuliers  : 

    • grains de beauté et tatouage

      Les tatoueurs doivent éviter de tatouer sur un grain de beauté pour plusieurs raisons parmi lesquelles on peut citer :

      • le grain de beauté peut se transformer apres le tatouage (réaction inflammatoire par exemple) et nécessiter d'etre enlevé par un dermatologue 

      • le tatouage sur le grain de beauté provoque une modification de sont allure, genant le dermatologue pour sa surveillance ulterieure.

    • Tatouer un vitiligo

      Il faut eviter de tatouer une plaque de vitiligo car les pigments ont tendance à virer. De plus, le vitiligo risque d'etre aggravé par le tatouage (voir plus haut)

    • Cicatrice hypertrophique ou chéloide sur tatouage

      Le tatouage étant une effraction cutanée, il provoque une cicatrisation. Cette cicatrisation peut etre pathologique, engendrant des cicatrices hypertrophiques ou chéloides. Il est donc formellement déconseillé d'envisager un tatouage si l'on a un antécédent de cicatrice hypertrophique ou cheloide.

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |