Décalcomania : les tattoo temporaires sont de retour » Tatouage et piercing

 Décalcomania : les tattoo temporaires sont de retour

1/6/2010

 

Décalcomania : les tattoo temporaires sont de retour

Chanel faisant défilé des mannequins tatouées de fausses chaînes de cuisses siglées : il n’en fallait pas plus pour lancer le buzz autour d’une boîte de décalcos trop chers et donner à Topshop et H&M, l’envie, cette semaine, de commercialiser des planches plus ou moins inspirées. Alors, une mode est-elle née ?

chanel tattoo Décalcomania : les tattoo temporaires sont de retour

Tatouages temporaires, défilé Chanel Printemps Eté 2010

Le tatouage, le vrai, est ici hors sujet. Il ne s’agit que de décalco, des tatouages éphémères qui partent au bout de quelques jours – à la limite quelques semaines mais alors il faut vraiment avoir une mauvaise hygiène. Point d’aiguille, point de sang, point de douleur, tout au plus du suspense : on pose, on mouille, on appuie, on attend et on décolle doucement en croisant les orteils pour que la tête de l’aigle ou la voile du bateau ne manque pas à l’appel. La peau étant naturellement souvent découverte en été, je trouve le concept intéressant, d’autant plus qu’on a rarement envie de s’embarrasser de colliers et multiples bracelets lorsqu’il fait plus de 30° maintenant, est-ce vraiment une bonne idée ?

tattoo Décalcomania : les tattoo temporaires sont de retour

Planches tattoo Topshop, livret tatouage temporaire Tink It by Gilles Balmet, trousses beauté avec planches tattoo Fashion Against Aids by H&M et illustration en haut à gauche avec tatouage chaîne et oiseau Chanel

La peau comme terrain de jeu et le tatouage éphémère comme bijou jetable, on a déjà connu ça. D’abord dans notre tendre enfance, avec les tattoo Malabar, puis plus tard avec la pas si lointaine mode des tampons liner*. Cette saison, il est question d’un mix entre les deux avec le principe du décalco confondu à l’esthétisme d’un bijou romantico-rock.

Bon, le concept est sympa mais risque de vite nous rappeler ses limites : pas droit, sale et fatigué, le tatouage temporaire c’est une galère et ça finit souvent sous un jet d’eau chaude, un peu de produit lave-vaisselle, une grosse brosse et des regrets… Certains opteront donc pour le tatouage, le vrai, tandis que d’autres miseront sur la véritable chaîne de cuisse (et là on comprends à je suis payée). Et toi, décalco ou pas ? Faut-il croire à la mode des faux tatouages sur le bras ? Richard Gotainer chantera-t-il le Mambo sur les plages cet été ? Y’a-t-il une excuse pour les gens qui se tatoue un logo Chanel sur le corps ?

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |